Thèmes

Transition technologique

La transformation numérique commence à l'intérieur

« Si je veux savoir combien d'heures je peux encore travailler en tant qu'étudiant, il me suffit de vérifier avec l'appli ou de demander au chatbot. Pratique ! »

L'intelligence artificielle, la réalité augmentée, les big data et la robotisation sont en passe de révolutionner nos vies quotidiennes, mais quel est leur impact sur la sécurité sociale ?

L'innovation est une chose sérieuse, qui exige du temps et de la détermination. En Belgique, nous explorons diverses nouvelles technologies, en particulier les technologies mobiles, l'intelligence artificielle et l'innovation fondée sur les données.

C'est en 2018 que la sécurité sociale a commencé à entrer dans le monde formidable de l'intelligence artificielle. Plusieurs initiatives ont été lancées à titre expérimental : l'utilisation d'un robot d'accueil, l'installation d'un agent conversationnel ou chatbot et le recours à l'automatisation robotique des processus (ou RPA).

Un chatbot qui dialogue avec les étudiants

Les usagers entendent aujourd'hui pouvoir poser des questions 24 h/24 et recevoir une réponse immédiatement.

Une machine peut-elle remplir ce rôle ? Pour le savoir, nous avons lancé en 2018 un chatbot qui répond aux questions des jeunes sur les emplois pour étudiants. Les étudiants bénéficient ainsi du service 24 h/24 et 7 j/7, tandis que nos agents peuvent se concentrer sur les questions complexes et la prise en charge personnalisée des usagers.

Un robot d'accueil

L'Office national de sécurité sociale expérimente actuellement les potentialités offertes par un robot androïde. Ce robot, qui se trouve au guichet d'accueil, exécute des tâches simples et répond aux questions des étudiants. Le personnel d'accueil a ainsi plus de temps à consacrer à d'autres activités d'accueil et peut offrir un accueil de qualité.

Lutter contre la fraude sociale

Nous utilisons aussi l'intelligence artificielle (IA) pour lutter contre la fraude. Elle nous permet de détecter des formes complexes de fraude en moyenne 6 mois plus tôt qu'auparavant et de mieux comprendre les facteurs qui en sont la cause. Les inspecteurs peuvent ainsi travailler plus rapidement et sont mieux informés, si bien qu'il est mis plus rapidement fin à ces pratiques frauduleuses.

Les techniques qui font appel à l'IA permettent également de détecter de manière plus efficace les situations d'emploi fictif et les demandes de prestations sociales injustifiées et d'éviter ainsi de verser des millions d'euros de prestations à tort.

Automatisation des processus logiciels ou RPA

La RPA consiste en l'automatisation complète de processus logiciels capables d'exécuter diverses tâches administratives jusqu'alors accomplies par des humains. Les processus sont ainsi plus rapides et les salariés sont libérés des tâches répétitives. Diverses expérimentations prometteuses sont en cours. À titre d'exemple, la RPA facilite l'indexation de grandes quantités de messages électroniques et les affecte à un fichier électronique.

Dans les nuages avec G-Cloud

G-Cloud, le nuage communautaire hautement sécurisé de l'État, est le résultat d'un programme mis en œuvre de manière commune et synergique par l'administration fédérale, les institutions publiques de sécurité sociale et le secteur de la santé.

Il utilise d'une part des services proposés par des sociétés privées dans des environnements de cloud public et d'autre part des services hébergés dans les centres de données de l'État. Quel en est l'avantage ? Le développement et le déploiement des applications informatiques sont plus rapides en raison d'un partage maximal des logiciels et de l'infrastructure.

Nous pouvons ainsi réaliser des économies et améliorer nos services aux citoyens et aux entreprises.

Collaboration 4.0 : partager et réutiliser

Beaucoup d'applications informatiques développées par les institutions de sécurité sociale sont également utiles à d'autres utilisateurs, à l'intérieur comme à l'extérieur de l'administration.

Nous encourageons donc le plus possible la réutilisation des logiciels. C'est pourquoi la Belgique agit avec détermination pour que l'économie des API soit employée de manière à permettre une coopération plus fluide entre le secteur privé et l'administration grâce à une ouverture à grande échelle des services, de l'information et des applications.

Nous n'hésitons pas à penser autrement !

« Si je veux savoir combien d'heures je peux encore travailler en tant qu'étudiant, il me suffit de vérifier avec l'appli ou de demander au chatbot. Pratique ! »

L'innovation est payante

Le 11 juin 2019, la plateforme eHealth et les institutions publiques de sécurité sociale ont été récompensées par le prix Sharing and Reuse Award pour les services G-Cloud « Infrastructure-as-a-service » (IaaS) et « Platform-as-a-Service » (PaaS). Le prix est décerné tous les 2 ans par la DG Informatique (DIGIT) de la Commission européenne et récompense la réutilisation des données numériques.