L'organisation de la Sécurité Sociale

Comment fonctionne la sécurité sociale ?

Chaque jour, la sécurité sociale vient en aide à des centaines de milliers de Belges qui en ont besoin. Comment fonctionne ce système ?

La sécurité sociale vous accompagne toute votre vie

À l’occasion de la naissance d’un enfant, pendant une maladie, dans le cadre d’une retraite bien méritée…Un petit coup de pouce est parfois le bienvenu.

En Belgique, la sécurité sociale vous accompagne et vous protège dans les situations suivantes :

  • chômage,
  • fondation et agrandissement d’une famille,
  • accidents du travail,
  • maladies professionnelles,
  • vacances annuelles,
  • soins de santé et prestations sociales,
  • pension.

Durant chaque étape de votre vie, la sécurité sociale est à vos côtés pour vous aider d’une manière ou d’une autre. Cela vous procure un sentiment de sécurité.

1 Belge sur 5

bénéficie d’une pension

SPF

5,08 milliards

d’euros ont été versés à titre de pécule de vacances en 2017

ONVA

47 euros

perçus par les travailleurs belges en moyenne par jour d’incapacité de travail

INAMI

333 697

chômeurs ont touché des indemnités en septembre 2019

ONEM

168 462

accidents de travail ont été déclarés en 2018

Fedris

242 millions

d’euros ont été consacrés aux soins et à l’accompagnement de victimes de maladies professionnelles en 2018

Fedris

1,6 million

de familles ont touché des allocations familiales en 2017

Famifed

60,9 milliards

d’euros de cotisations sociales perçus pour financer la sécurité sociale

ONSS

142 000

prestataires de soins travaillent pour notre santé

INAMI

20 000

acteurs de la sécurité sociale reliés entre eux grâce au réseau de la BCSS

BCSS

Personne ne reste sur le carreau

Cette sécurité, nous y contribuons tous. L’argent qui alimente notre système de sécurité sociale provient en majeure partie d’un prélèvement sur les salaires : les cotisations sociales. Ce prélèvement est payé en partie par le travailleur, en partie par l’employeur, sans oublier l’intervention substantielle de l’État.

Tout notre système de sécurité sociale repose sur le principe de la solidarité. Les employeurs paient pour leurs travailleurs. Les travailleurs paient pour les malades ou les pensionnés. Les riches paient pour les moins riches. Tout le monde contribue, de sorte que personne ne reste sur le carreau.

Pas de sécurité sans technologies de pointe

L’ONSS perçoit l’argent des cotisations sociales et le redistribue aux organisations qui sont en contact avec le citoyen - parfois directement, parfois par l’intermédiaire d’institutions telles que des mutualités. L’ONSS collecte également des données dans l’optique de déterminer le montant des cotisations dues et les personnes qui ont droit à une indemnité ou à une allocation. Ces données sont également partagées au sein du réseau de la sécurité sociale.

Pour ces échanges d’argent et de données, l’heure est au « paperless » puisque tout se déroule via un réseau électronique hypersécurisé. Un système de sécurité sociale sans technologies de pointe, c’est inconcevable aujourd’hui !

L’affaire de tous

La sécurité sociale, ce n’est pas un « truc » administratif qui ne concerne que Bruxelles : au contraire, c’est l’affaire de tous ! C’est la raison pour laquelle des organisations privées se sont également vu confier un rôle clé dans son fonctionnement.

La sécurité sociale est ainsi gérée de manière « paritaire ». Des représentants patronaux et syndicaux se concertent à propos de la politique à mener. C’est un modèle fort car lorsque les partenaires sociaux prennent une décision, celle-ci doit également se traduire d’effets.

Souvent, les indemnités ou allocations auxquelles vous avez droit ne sont pas payées directement par l’État. C’est votre mutualité qui paie vos indemnités de maladie et d’invalidité, par exemple, alors que dans la grande majorité des cas, c’est via un syndicat que vous percevrez vos allocations de chômage (ou vous pouvez vous tourner vers deux caisses auxiliaires : l’une pour le chômage et l’autre pour la maladie et l’invalidité).

Fusions

Ces dernières années, le paysage des institutions publiques de sécurité sociale a été fortement secoué et chamboulé. Des organisations ont fusionné et des services ont été transférés d’une institution vers une autre. Ces mouvements ont permis l’émergence d’une sécurité sociale moins fragmentée et plus efficace, bref une sécurité sociale mieux armée pour relever les défis du futur.

Les institutions de la sécurité sociale